Filip Markiewicz

09.05.2015 — 22.11.2015
Luxembourg Pavilion

At the 56th International Art Exhibition

« Le but est d’écrire une nouvelle mythologie contemporaine du Luxembourg, à travers le monde du cinéma et de la performance en incluant les acteurs de la vie culturelle luxembourgeoise et en la confrontant au contexte de Venise » Filip Markiewicz

L'exposition

Voyage au bout d’une identité

Avec Paradiso Lussemburgo, Filip Markiewicz propose un portrait mental du Luxembourg doublé d’une réflexion sur l’identité contemporaine. Par son titre, Paradiso Lussemburgo évoque tout à la fois le Paradis de Dante, le film Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore, le paradis fiscal.

« Ce qui m’intéresse, c’est d’un côté l’aspect mythologique, proche de la fable, et d’un autre côté, l’aspect populaire. Les différentes vagues d’immigrations enregistrées depuis le début du XXe siècle au Luxembourg ont amené à considérer ce pays comme une sorte de paradis en matière d’intégration. Encore, il y a une allusion forte à l’image que donnent certains médias étrangers du Luxembourg, celle du paradis fiscal, une thématique traitée ici frontalement mais aussi avec une certaine ironie », souligne l’artiste.

L’oeuvre prend la forme d’un vaste théâtre « total » qu’accueillent à plein les six salles du pavillon. Tout à la fois musée, laboratoire de création, lieu de divertissement culturel mêlant danse, performance, DJing, lecture, architecture et musique, Paradiso Lussemburgo met en scène le Luxembourg, dans le contexte européen et mondial, comme un échantillon national où se mélangent les nombreuses nationalités et cultures constituant l’identité même du pays. Voyage au bout d’une identité plurielle et complexe, sur un mode à la fois critique, politique, fantasmatique.

Inauguration du Pavillon

Jeudi 7 mai 2015, à partir de 18h30. PAVILLON DU LUXEMBOURG, Ca’ del Duca, Corte del Duca Sforza, San Marco 3052, Venise. La réception d'inauguration est organisé avec l'aimable participation de LE FREEPORT Luxembourg

Performance : Silence is louder than a Revolution

Jeudi 7 mai 2015, 18h45 – 19h15. Leila Schaus, actrice ; Luc Schiltz, acteur ; Tania Soubry, danceuse ; Nuno Brito, batterie ; Filip Markiewicz, mise en scène & guitare.

L'artiste

Filip Markiewicz est un artiste, auteur, compositeur, né en 1980 à Luxembourg. Il est diplômé d’une Maîtrise en Arts Visuels de l’Université de Strasbourg, dans laquelle il traite du rapport entre la musique rock et sa représentation visuelle.

En 2005, il fait ses premiers pas dans le monde de l’art avec la performance 3x15 Minutes of Fame tirée de son projet Raftside au Casino Luxembourg – Forum d’ art contemporain. À l’invitation du Frac Alsace, il réalise une performance similaire lors du vernissage d’une exposition de l’artiste Jan Kopp.

Invité en 2007 par l’AICA à investir le Kiosk Luxembourg et l’espace public, il y réalise l’installation Zollzeit, une mise en scène prenant pour thème l’immigration et le lien entre la Pologne des années 1970 et le Luxembourg des années 2000.

Il est membre fondateur du magazine culturel Salzinsel pour lequel il écrit des textes et crée une signature graphique. À partir de 2008, il se consacre principalement au dessin, d’un point de vue social et politique.

Il est nominé au Prix d’Art Robert Schuman en 2009. Un an plus tard, les dessins de l’exposition « Alterviolence » à la galerie Beaumontpublic entrent dans la collection du Mudam Luxembourg.

Le Ministère de la Culture luxembourgeois l’invite à réaliser une performance guitare-voix-vidéo d’une semaine intitulée Dreaming Golden Lady au pavillon luxembourgeois de l’Exposition Universelle de Shanghaï 2010. Son dessin Mao Dollar, représentant un billet de banque monumental, est présenté lors de l’exposition « I’ve dreamt about . Collection Mudam ».

En 2012, il présente l’exposition « Silentio Delicti » sur le thème de la montée des extrêmes et l’histoire de la seconde guerre mondiale à l’Abbaye de Neumünster à Luxembourg. La même année, il réalise pour le hall du Ministère de la Culture à Luxembourg la série de dessins grand format You are an image traitant du rapport entre spectateurs et acteurs de la scène culturelle luxembourgeoise.

Début 2013, il participe à l’exposition de dessin « Ricochet » à Vitry-sur-Seine (Paris) avec notamment les artistes Robert Longo, Emmanuel Régent et Alain Declercq. L’historien d’art Paul Ardenne écrit le texte pour le catalogue, définissant le dessin comme « une forme de résistance ». Depuis 2013, il collabore régulièrement avec l’hebdomadaire d’Lëtzebuerger Land pour lequel il réalise des dessins et rédige des essais.

En 2014, Filip Markiewicz est invité à passer deux mois en résidence à la Fondation Biermans-Lapôtre à Paris. Il y prépare son exposition monographique « Le Retour du Plombier Polonais », présentée au Centre d’art Nei Liicht à Dudelange, et réalise la première partie de son projet de film de docu-fiction Low Cost Symphony avec les acteurs Luc Schiltz et Laure Roldan. Il participe la même année, avec son installation de dessin The Limbic System et la vidéo Streik, à l’exposition collective « Angste Povera » au Carré Rotondes à Luxembourg.

Pour la collection permanente de l’OEuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, il réalise un portrait en néon de la Grande-Duchesse Charlotte. La même année, il est proposé par Enrico Lunghi, directeur du Mudam Luxembourg, pour le Prix Canson 2014. En 2015, il présente un show solo avec la galerie bruxelloise Aeroplastics contemporary à la foire Art Brussels.

www.filipmarkiewicz.com

Le commissaire

Paul Ardenne est curateur en art contemporain, critique, romancier, conférencier et universitaire (UFR Arts, Amiens). Il a conçu les expositions « Micropolitiques » (Grenoble, 2000), « Expérimenter le réel » (Albi-Montpellier, 2001 et 2002) et « Working Men » (Genève, 2008). Il a été l’un des commissaires invités de l’exposition « La Force de l’art » au Grand Palais, à Paris, en 2006. Autres commissariats d’exposition : « Ailleurs » (Paris, 2011), « Art et bicyclette » (avec Fabienne Fulchéri, Mouans-Sartoux, 2011), « WANI » (avec Marie Maertens, Paris, 2011), « L’Histoire est à moi ! » (Printemps de Septembre à Toulouse, 2012) « Aqua Vitalis » (avec Claire Tangy, Caen, 2013), « Motopoétique » (Lyon, 2014), « L’oiseau volé » (Paris, 2014) et « Économie humaine » (Paris, 2014).

Collaborateur, entre autres, des revues Art press et Archistorm, Paul Ardenne est l’auteur de plusieurs ouvrages ayant trait à l’esthétique actuelle : Art, l’âge contemporain (1997), L’Art dans son moment politique (2000), L’Image Corps (2001), Un art contextuel (2002) et Portraiturés (2003).
Autres publications : Extrême – Esthétiques de la limite dépassée (2006), Images-Monde. De l’événement au documentaire (avec Régis Durand, 2007), Art, le présent. La Création plastique au tournant du XXIe siècle (2009), Moto, notre amour (2010), Corpopoétiques 1 (2011) et Cent artistes du Street Art (2011).

En plus des romans La Halte (2003), Nouvel Âge (2007), Sans visage (2012), Comment je suis oiseau (2014), Paul Ardenne est aussi l’auteur, dans le domaine de l’architecture et de l’urbanisme de l’essai sur l’urbanité contemporaine Terre habitée – Humain et urbain à l’ère de la mondialisation (2005, rééd. augmentée 2010), ainsi que de plusieurs monographies et études, dont Rudy Ricciotti, Alain Sarfati, Philippe Gazeau, Brunet & Saunier, Jacques Ferrier, FGPa, 5+1AA, Franklin Azzi… Il a coorganisé (avec Barbara Polla) en 2012, à Genève, le colloque international « Architecture émotionnelle ».

Le catalogue

Une publication éponyme, éditée par Sternberg Press et Mudam Luxembourg, rassemble, entre autre, des textes inédits du commissaire Paul Ardenne, de l’auteur Ingo Niermann et de la critique d’art Josée Hansen, abordant les questions centrales de la pratique de Filip Markiewicz et mettant en perspective le contexte du Luxembourg, récurrent dans l’oeuvre de l’artiste.

 

Paradiso Lussemburgo, Filip Markiewicz
Auteurs : Paul Ardenne, Marie-Claude Beaud, Josée Hansen, Filip Markiewicz, Maggy Nagel, Ingo Niermann
Réalisé avec le soutien de AEROPLASTICS contemporary, Brussels
Édition : Sternberg Press et Mudam Luxembourg
ISBN 978-3-956791-33-8 / Prix : 20 €

Vous pouvez commander le catalogue par mail :
info@paradisolussemburgo.lu

 

Presse

Téléchargez le dossier de presse de l’exposition PARADISO LUSSEMBURGO de Filip Markiewicz.

Du 9 mai au 22 novembre 2015
Ca’ del Duca - Pavillon du Luxembourg à la 56e Biennale de Venise.

CONTACT PRESSE

MUDAM LUXEMBOURG
Julie Jephos | presse@mudam.lu
Tél. +352 45 37 85 633
www.mudam.lu

FRANCE / EUROPE
AGENCE COMMUNICATION CULTURE
Sylvia Beder | sylvia@sylviabeder.com
Béatrice Martini | sbc@sylviabeder.com
Tél. +33 1 42 18 09 42
www.sylviabeder.com

ALLEMAGNE 
ARTPRESS – Ute Weingarten
Alexandra Saheb | saheb.artpress@uteweingarten.de
Tél. +49 30 4849 635 0
www.artpress-uteweingarten.de 

Contact

 

PARADISO LUSSEMBURGO
Artiste : Filip Markiewicz
Commissaire : Paul Ardenne
Commanditaire : Ministère de la Culture, Luxembourg
Organisateur : Mudam Luxembourg - Musée d’Art Moderne Grand Jean
Durée : Exposition du 9 mai au 22 novembre 2015

Inauguration du Pavillon : Jeudi 7 mai 2015, à partir de 18h30

Journées presse : Jeudi 7 mai 2015 en présence de l’artiste et du commissaire :
- petit déjeuner presse de 9h00 à 10h30
- apéritif à 17h30

Journée professionnelles : 6 - 8 mai 2015, 10h00 - 19h00

PAVILLON DU LUXEMBOURG
Ca’ del Duca
Corte del Duca Sforza
San Marco 3052, Venezia
www.paradisolussemburgo.lu
info@paradisolussemburgo.lu

HEURES D’OUVERTURE :
De 10h à 18h
Fermé les lundis
(Excepté les 11 mai, 1er juin et 16 novembre 2015)